Guide pratique sur les implants et couronnes dentaires
Les couronnes dentaires sont utilisées pour envelopper la dent jouant ainsi un rôle de protection. Plusieurs matériaux sont mis à votre disposition avec pour chacun des caractéristiques qui lui sont propres. A vous de choisir selon vos besoins et votre budget. Dans cet article, nous allons vous donner 3 faits essentiels à connaître sur la couronne.

Les matières sont variées

Avant de penser à remplacer une dent et aux implants, vous pouvez envisager, avec l’accord de votre dentiste, de poser une couronne dentaire. Celles-ci apparaissent dans différents matériaux dont la céramique. Cette version hypoallergénique sera posée rapidement sans devoir passer par une prothèse. Notez que cette option se distingue par son aspect esthétique. Les couronnes en porcelaine sont plus anciennes et continuent à être les plus utilisées. Grâce à ses propriétés résistantes, elle a une durée une vie très longue et conserve une apparence intacte pendant plusieurs années. Vient ensuite la version céramo-métallique, en zircone par exemple, détrônée par la couronne en porcelaine, ce qui en fait aujourd’hui une bonne solution uniquement pour effectuer des ponts dentaires. Elle est composée d’une couche métallique et d’une partie en céramique, ce qui explique son prix relativement bas. Enfin, si vous êtes prêt à mettre le paquet, vous avez le métal précieux. Durable et résistant, il ne peut toutefois pas plaire à tout le monde. Rares sont les patients qui souhaitent se faire poser une couronne en or.

Cliquez ici pour en savoir plus !

La pose de la couronne nécessite une préparation

Avant de poser la couronne, le dentiste doit d’abord nettoyer et limer la dent endommagée. Cette procédure lui permet d’enlever toute la partie abîmée et de ne conserver que le côté intact. Une matière atypique est ensuite utilisée pour prendre des mesures précises. Il s’agit d’une sorte de silicone appelée aussi « alginate » qui prend la forme de la dent et devient plus dure au bout d’une poignée de minutes. Une prothèse temporaire est alors fabriquée à partir de ce moule en attendant la pose ultime de la couronne. Pensez toutefois à ne pas trop appuyer dessus. Cette solution de dépannage n’est pas suffisamment résistante pour supporter le mâchage d’aliments solides. Une fois que me prothésiste aurait conçu la couronne, vous aurez la possibilité de choisir la matière.

La couronne n’est pas un « inlay »

Il ne faut pas confondre inlay et couronne. La première option ne peut être envisagée que lorsque la seconde est impossible. Il s’agit d’une particule métallique qui va accueillir la couronne. Elle est fabriquée sur-mesure à partir de l’emprunte de la dent et d’un moulage. Cette solution est parfaite quand la dent est dévitalisée et, par conséquent, irréparable. Ce support dentaire est composé d’un tenon en métal vissé au niveau de la racine afin de fournir le maintien requis pour la stabilité de la couronne. Il contient aussi ce qu’on appelle un moignon : une particule spécialement conçue pour la reconstruction de la dent.